Pastelle, Coco, Gilbert et moi (liens en bas de publication), nous étions partis ce jour-là en quête photographique d'Orchidées sauvages sur notre Montagne de la Chaume. Mais, de la deuxième vague de floraisons il ne reste que des tiges jaunies, décapitées de leur épi floral... 

Les moutons nous ont devancés !

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 1

 

La plus belle de nos récompenses sensorielles et photographiques se trouvait ailleurs, en bordure de la piste caillouteuse qui sépare les douces rondeurs de la Montagne de la Chaume d'un côté, de celles de La Chaume vers Pommard de l'autre. 

Le paysage se présente comme un puzzle varié dans lequel les pièces vignes, forêts, et pelouses calcaires occupent des emplacements séculaires, alors que céréales, fourrages, et jachères passeraient de l'une à l'autre des parcelles disponibles au gré des planifications agricoles. "Tirée au cordeau" sur une limite, épousant de l'autre les lignes courbes tracées par les socs des charrues d'antan, rares sont ici les pièces parfaitement rectilignes.

Dans l'agencement diversifié ressort cette année :
     - un rectangle d'ancienne Luzerne, rouge de Coquelicots, saupoudré de quelques points bleus, 
     - une parcelle de Colza en cours aux bordures sinueuses, dont les coins sont mangés par le bleu vif des Bleuets, blessé par endroits de taches rouges. 

Triste, comme un enfant ne pouvant plus rapporter de bouquet des champs à sa maman, nous entendons dire :
               "On n'en voit plus... 
                    ils ont disparu... 
                         et les abeilles... 
                              et les oiseaux... 
                                   et les insectes...? "

Emerveillés, attendris, presque émus, nous retrouvons nos Coquelicots et nos Bleuets, Papaver rhoeas et Centaurea cyanus, portant l'étandart de nos angoisses, l'emblême de nos colères, ou plus simplement, leurs couleurs éclatantes, symboles d'une biodiversité menacée... et accessoirement, bons sujets photographiques ! 

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 2

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 3

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 4

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 5

 

Deux seuls représentants voyants, et pourtant 102 plantes messicoles sont répertoriées au plan national en 2009, classées selon leur rareté et leur régression observée depuis 1970.
La floraison printanière et estivale, ainsi qu'un voisinage étroit et millénaire avec les cultures céréalières ont valu à ces plantes le qualificatif de "messicoles", autrement dit : "plantes de la moisson". S'invitant dans nos cultures, on les nomme également "adventices", ou plus vulgairement "mauvaises herbes". Leur sort est très variable selon la région, selon la richesse des sols et le type d'agriculture pratiquée. Éprouvées, "filtrées" par les usages d'une agriculture intensive épandeuse d'herbicides et adepte des labours profonds, elles se réfugient dans le meilleur des cas en lisière de parcelles, là où la densité de la plante cultivée est moins importante, où les traitements sont moins concentrés et la lumière plus abondante. Selon une étude datant de 2001, en Ile de France région de grandes cultures sur terres épaisses et fertiles, 1/3 des espèces messicoles avaient disparues, et 1/3 étaient menacées.
7
 taxons (espèces) sur 102 plantes sont présumés disparus.

Le Coquelicot encore abondant, colonisateur et "tout-terrain" (ubiquiste), est classé au niveau 3 de préoccupation, le plus faible

Le Bleuet considéré comme messicole stricte, s'éloignant rarement des cultures, serait "à surveiller". Il bénéficie d'un niveau 2 de préoccupation. 

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 7

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 8

 

Emblèmes des secours aux blessés de guerre et à leurs familles depuis la fin de la première guerre mondiale, les Poppies (Coquelicots) sont à la Grande-Bretagne et à certains pays du Commonwealth ce que les Bleuets sont à la France. 
Plus tard en 1944, associés à la Marguerite en un drapeau français végétal, ils symboliseront la libération du pays. 

 

Coquelicots - Bleuets - Bouze - 6

 

Devant les graves menaces qui pèsent sur notre environnement, Coquelicots et Bleuets reprennent du service aujourd'hui : 

     - posant ensemble devant un épi de blé, ils forment le logo du Plan National d'Actions en faveur des plantes messicoles (lien ci-dessous)

     - invité dans le slogan "Nous voulons des coquelicots", le premier sert le manifeste et la pétition qui lance en septembre 2018 un  "appel pour l'interdiction de tous les pesticides de synthèse(lien ci-dessous)

 

Coquelicots Nantoux - 9

 

Le long des murets de vignes, juste derrière la coiffe des Vesces bigarrées, se cachaient en nombre ce jour-là l'Orchis pyramidal en grande conversation avec la Scabieuse :

     - Tu le crois toi, qu'on a encore des chances ?,

     - Oui..., mais à l'abri des moutons. 

 

 © F6
juin 2019

 

Clichés des 5 et 7 juin 2019 - Bouze-les-Beaune (21) - Le Crêtot à gauche / Le Gendre 

 

Plans Nationaux d'Actions - informations générales (INPN - Institut National du Patrimoine Naturel) : 

Les Plans Nationaux d'Actions

Les plans nationaux d'actions sont des documents d'orientation non opposables visant à définir les actions nécessaires à la conservation et à la restauration des espèces les plus menacées afin de s'assurer de leur bon état de conservation.

https://inpn.mnhn.fr

Plan national d'actions en faveur des plantes messicoles - 2012-2017 : 

Nous voulons des coquelicots : 

Nous voulons des Coquelicots

Appel à la résistance pour l'interdiction de tous les pesticides

https://nousvoulonsdescoquelicots.org

 Chez Pastelle : 

Lumières de l'ombre

Trop de talents de jolies choses et de styles tous différents, pour ne pas vous présenter une seconde série. Il en manque encore, mais déjà j'ai battu mon record de photos dans un même post pour celle ci... 18 ! Je sais que c'est pénible pour certains, désolée.

http://www.lumieresdelombre.com

Chez Coco : 

Chez Gilbert :