En toute humilité tentons aujourd'hui de décomposer les deux clichés de l'article précédent. 

C'est à voir - découpage

Tout d'abord, il y a lieu de situer le cadre général de cette série de photos. 
Nous sommes à CHAGNY en SAÔNE-ET-LOIRE, devant un ancien garage automobile aujourd'hui rénové et partagé en deux locaux. Le premier local à gauche (porte de garage basculante, deux baies vitrées en partie occultées), est utilisé par un atelier de rénovation d'automobiles anciennes. Le second local dans la partie droite du bâtiment (baie vitrée, porte-volet roulant), abritait jusqu'à l'automne 2016 l'Antenne Saint-Christophe du FRAC Bourgogne.
Les deux clichés proposés à notre sagacité clairvoyante sont pris à l'extérieur, devant la porte vitrée d'accès au local du FRAC située à droite, mais qu'on ne peut pas voir sur cette photographie d'ensemble du bâtiment.

 Premier cliché

C'est à voir 1 - découpage

 

1er plan :
- les montants métalliques opaques peints en bleu de l'encadrement de baie vitrée et de porte, leurs vitrages,
- quelques centimètres de mur extérieur à gauche,

C'est à voir 1 - découpage 1

- les lettres collées sur la vitre de la porte, et le reflet dans l'épaisseur du verre de celles qui se trouvent devant un fond opaque.

 

2ème plan : 
l'intérieur du local dans lequel on distingue...
- en bas à gauche 2 caissons en marche d'escalier,
- un boitier (électrique ?) dans le mur à gauche,

C'est à voir 1 - découpage 2

- un pilier à la peinture écaillée (à gauche de l'encadrement de porte),
- le rail et les câbles de commande de la porte-volet roulant (totalement masquée),
- ce qui pourrait bien être le sujet principal de nos illusions et de nos attentions, une baie vitrée composée de 5 carreaux supérieurs et de 5 carreaux inférieurs, en partie encadrée de rouge sur le cliché ci-dessous.

C'est à voir 1 - découpage 3

 

3ème plan :
Par transparence à travers les 4 carreaux supérieurs et les 4 carreaux inférieurs en partant de la gauche, dans ce cadre rouge, nous observons la rue, le trottoir d'en face, deux arbres, les haies, murets et portails de deux maisons.
Cette portion de rue est bien située en face du photographe et porte le n°3 sur le montage ci-dessous.

C'est à voir 1 - découpage 4

 4ème plan :
portant le n°4 sur le montage ci-dessus, s'ajustant parfaitement comme une pièce de puzzle encadrant le paysage de rue n°3, ce qui pourrait bien être l'autre sujet principal de nos illusions et de nos attentions, soit le reflet dans la porte du local du prolongement de cette même rue. Ainsi s'ajoutent au décor "par un heureux hasard", de gauche à droite : un feuillage, les reflets portés par le cadre métallique des carreaux de baie vitrée, un panneau de de signalisation de sens interdit et d'impasse, une maison au crépi ocre et encadrements de fenêtres blancs, suivie de 2,5 arbres, 2 fils électriques, une demi automobile, une ancienne station service, un panneau de signalisation triangulaire pointe en bas, une borne incendie, une plaque d'égout...

C'est à voir 1 - découpage 5

Ce paysage reflété n°4 encadrant le n°3 est bien situé derrière le photographe et "inversé". Pour preuve de cette inversion, donc du reflet, la "station service  du pont de Paris" tout au fond voit les lettres de son fronton inversées.  

C'est à voir 1 - découpage 6

Et s'il fallait achever de s'égarer dans ce cliché, le panneau de signalisation routière ci-dessus indique la droite, mais en fait c'est la gauche. A droite, c'est CHALON-SUR-SAÔNE et LYON... enfin... à gauche ; et à gauche, c'est PARIS... enfin... à droite...

Et c'est par ici la sortie... vers le second cliché !

 

Second cliché

C'est à voir 2 - découpage 1

 

Celui-ci semble avoir perturbé certains d'entre vous, il est pourtant de composition plus simple.

Le preneur de vue est au même endroit, il a pivoté d'environ 90° vers la droite afin d'explorer plus complètement l'intérieur du local. Passons sur les lettres au premier plan dont on a déjà parlé plus haut, pour décrire une transparence et un reflet.

Par transparence au travers de la porte vitrée du local du FRAC, on aperçoit en grande partie l'intérieur : sol de carrelage, porte-volet roulant à gauche, tableau coloré de grande taille accroché au mur du fond représentant rue, bâtiments et ciel, automobile ancienne "Chevrolet" de couleur noire au centre de la pièce. 

C'est à voir 2 - découpage 2

Un reflet sur la même porte vitrée recouvre la totalité du rectangle de la photo. Il est composé de celui du photographe (flanc, coude, index sur déclencheur de l'appareil photo) au premier plan dans la partie gauche du cliché, et dans la partie droite, le reflet de ce qui est derrière lui : gravillons, vélo, clôture, rue, mur, maison "en L" à 4 pans de toiture, arbres par derrière. Le reflet de la rue dans la partie droite est si lumineux qu'il recouvre et ne permet pas de voir ce qui occupe le reste du hall d'exposition, créant peut-être ainsi l'illusion que la pièce serait "sans fond".

Nous aurons donc matière à revenir à nouveau ici, cette fois pour faire plus ample connaissance avec les trois oeuvres données à voir dans cette Antenne Saint-Christophe du FRAC Bourgogne. 

 

© Francis - Prise au vent

25 février 2017

NB : ces clichés n'ont subi aucune retouche de couleur, de contraste, ou bien de luminosité. Utilisation du zoom numérique, recadrages, tracés de lignes et suppression de quelques zones sont les seuls traitements qui leur ont été appliqués.