Balade entre 1500 et 1700 m d'altitude, là où le Parc National de la Vanoise campe ferme sur ses positions, entre deux grandes stations de sports d'hiver.

L'endroit est réputé, très accessible jusqu'au fond du vallon où le sentier se redresse subitement pour partir à l'assaut des lacs perchés, des refuges isolés et des sommets. Il propose en hiver l'un des rares véritables domaine de ski nordique aménagé de la région, et c'est ici que j'avais eu le bonheur d'assister à la chorégraphie de "Hermignonne" il y a deux ans (voir lien ci-dessous). En été, le Vallon de Rosuel attire plus de monde encore : plaine de jeux, aire de pique-nique, fraîcheur et ombrage, bureau du Parc avec expositions et librairie, restauration, refuge, cascades et torrent ravissent petits et grands. Point d'observation de faune sauvage, la paroi abrite l'aire d'un couple de Gypaètes barbus célèbres et discrètement, très surveillés. A l'automne et au printemps, les grands animaux descendent volontiers des plus hautes altitudes auxquelles ils se cantonnent habituellement.

Mais..., 
fixez bien cette paroi rocheuse et sa base : c'est là que se tient le spectacle du jour !  

 

1

 

 Approchons-nous...

 

2

 

encore un peu peut-être ? 

C'est mieux n'est-ce-pas ! 

 

3

 

Une fois repérés, si ces caprins sauvages sont peu farouches et se laissent facilement observer, ils se tiennent tout de même à bonne distance, épiant très certainement tous nos faits et gestes.

 

Seul...,
cet animal semble jeune et marque des moments d'hésitation.
M
ais à les observer pratiquement deux heures lui et ses congénères, on constate que tous prennent un moment d'observation avant de se mettre en mouvement, hormis en situation de fuite probablement.

 

4

5

 

Observation, réflexion... 

 

6

 

engagement, action !

 

7

8

 

Nous n'aurons pas vu le grand mâle aux cornes démesurées qui habituellement semble surveiller de très haut la harde.
Où est-il ?
Certainement bien dissimulé... 
Trois ou quatre jeunes mâles adultes se livrent à de courtes poursuites et face à face qui tiendraient plus du jeu que du combat.

Les individus sont nombreux, une quinzaine, tous en période de mue du pelage. Il ne nous est pas facile de discerner les sexes et les âges ; seule la couleur plus claire et la taille moins haute de certains confirment qu'il s'agit de jeunes. Il est fort probable que se trouvent là nombre de femelles plus ou moins âgées, qui mettront bas d'ici quelques semaines. 

 

9

10

 

11

 

12

 

J'oubliais..., 
l'endroit est également réputé pour sa Via Ferrata..,

mais notre harde de Bouquetins...,

n'a que faire d'équipements d'escalade artificielle !

 

© F6
mai 2019

Clichés du 16 mai 2019 - appareil photo compact, zoom 30x

 

Pour une autre rencontre au même endroit (appareil photo compact plus ancien, zoom moins puissant) : 

"La voilà la blanche Hermine"

Quelques cabrioles à droite... Pffff..., fatiguée, je rentre ! Vanoise express - En balade, né au vent Après être passé sous les câbles du téléphérique VANOISE EXPRESS reliant le domaine des ARCS à celui de LA PLAGNE avec la plus grosse capacité au monde jusqu'en 2016, au-delà des villages de LANDRY, PEISEY et NANCROIX conduisant à la porte du PARC NATIONAL DE LA VANOISE, se trouve le VALLON DE ROSUEL.

http://priseauvent.canalblog.com

 

Bouquetin des Alpes - Wikipédia

Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex ), bouquetin alpin ou simplement bouquetin, est une espèce de Mammifères de la famille des Bovidés, de l' ordre des Artiodactyles et de la sous-famille des Caprinés. La femelle s'appelle l' étagne.

http://wikipedia.org