Quand tu vas à l'hosto, c'est toujours avec un espoir : celui d'en sortir au plus vite.
D'en sortir au plus vite si possible guéri, pour retrouver la "continuité de ta vie sociale et urbaine" (ou rurale), ton "chez toi", les tiens, ton chien, tes chats, ton jardin, ton lit...

 

Tour du monde - 1

 

Désireux d'inscrire la parenthèse hospitalière dans cette continuité, on aurait donc pu s'attendre à ce que le Comité Culturel du CHU, puisqu'il fallait en passer par lui, décide d'agrémenter les abords de l'énorme établissement de rappels proches. La patientèle étant très majoritairement bourguignonne et la Bourgogne riche de patrimoines, il n'aurait pas été surprenant d'en rencontrer quelques simples évocations entre parking et bâtiments :

     - un pressoir monumental en chêne imputrescible trônant telle l'aiguille d'un cadran solaire au centre d'une parcelle de 12 rangs de vigne concentriques qu'on aurait vendangée et baptisée "grand CRU CHU",
     - une réplique du Puits de Moïse du sculpteur hollandais Claus SLUTER,
     - un fac-similé du Taureau ou bien de l'Ours de François POMPON,
     - un lavoir de pierre bourguignonne avec un toit de tuiles vernissées,
     - un ponton de péniche rappelant les nombreux canaux,
     - un troupeau de vaches Charolaises en résine...

 

Tour du monde - 2

 

On aurait pu aussi tout bonnement considérer qu'il y avait là des espaces à exploiter au profit des cuisines du CHU :

     - un jardin potager et un verger,
     - un poulailler, des clapiers, une mare aux canards,
     - un champ de cassis, une parcelle de moutarde,
     - quelques Charolaises bien en chair et Montbéliardes laitières,
on aurait même trouvé encore un peu de place pour quelques bancs, une ou deux balançoires... 

Non, non, non, rien de tout cela bien trop local "bourgui-bourguignon" !

Le Comité Culturel du CHU, passant par un appel à création artistique, a décidé d'enrichir l'enivronnement pour offrir des horizons bien plus vastes au patient pressé d'en finir et de rentrer chez lui... "l'appel du large" en quelque sorte ! 

Ce n'est donc rien de moins qu'un Tour du Monde qui a été retenu, celui proposé par un architecte-artiste contemporain, une auteure et un designer.

 

Tour du monde - 3

 Emprunt internet (site pédagogique)

 

Mieux même qu'un Tour du Monde, une "Circumnavigation" ; soit un tour du globe tout au long du 47ème parallèle, celui sur lequel est construit le CHU. 

Salvador DALI avait la Gare de PERPIGNAN au centre de son monde ; Olivier VADROT, Célia HOUDART et Pierre BOGGIO ont eu, le temps d'une création au moins, le CHU de DIJON au centre du leur.
L'oeuvre intitulée "La Boudeuse et l'Etoile" du nom des deux navires de Louis Antoine de BOUGAINVILLE, disperse 24 plaques de tôle émaillées de couleurs vives, évoquant, poétiquement dit-on, 24 endroits du globe remarquables ou tout du moins remarqués par les trois artistes.

 

Tour du monde - 4

 

DALI lui, s'était fendu d'une toile monumentale et inspirée ; VADROT, HOUDART et BOGGIO eux, iront encore plus loin dans le minimalisme que DUCHAMP et MAGRITTE puisque rien de ce qui compte à leurs yeux sur ce 47ème parallèle n'est ici reproduit. Avec "La Boudeuse et l'Etoile", ils proposent au CHU de DIJON un exemple d'art conceptuel, celui qui considère  que "l'idée prime sur la réalisation", le mot sur la chose.
(en bas d'article lien vers "Un phare à mots", autre exemple d'art conceptuel installé en Bourgogne)
 

 

Tour du monde - 5

 

Sauf à considérer que l'art contemporain ne serait au bout du compte qu'une affaire "d'entre-gens", de "professionnels de la profession" qui peu ou prou, parfois, nous mènent en bateau ; l'avenir incertain de ces 24 plaques de tôles dispersées dira bien un jour si "La Boudeuse et l'Etoile" accède au statut d'oeuvre d'art que seule une reconnaissance populaire, même minime, pourrait lui accorder. 
Plus simplement dit : viendra-t-on un jour au CHU de DIJON uniquement pour faire connaissance avec "La Boudeuse et l'Etoile" ?
 

 

Tour du monde - 6

 

Par contre, cette histoire ne dit pas s'il faut considérer les premières lettres d'accueil du CHU comme une autre oeuvre d'art, comme une profanation ou un délit de lèse-président, comme un jeu de lettres interrompu, un jeu de mots obscur ou bien une simple fragilité artisanale ?

 

Tour du monde - 7

 

© Francis - Prise au vent

17 février 2017

 

"Dossier de presse" CHU Dijon Bourgogne et FRAC Bourgogne 

Pour revoir le début de la visite et d'autres plaques...

Gare aux Grizzlis - Prise au vent

Après le va-et-vient d'embarquement sur les quais, le CHU a pris sa vitesse ambulatoire de croisière quotidienne, calme et silencieuse, précisément orchestrée, médicalement efficace. Parfois, une embarcation légère frôle le navire, déposant rapidement un égaré. De temps à autre, l'hélicoptère vrombissant apporte au pont arrière une urgence extrême.

http://priseauvent.canalblog.com

 

Fascinée, inquiété, horrifié... - Prise au vent

Plaque n° XVIICHU François MITTERRANDDIJON (Côte d'Or - Bourgogne-Franche-Comté - France) Orchis simia (Orchis singe)Cirque de NAVACELLES (Gard - Languedoc-Roussillon - France)Inquiété par le défilé des voitures et des autocars sur un parking 43° 53' 35" N, 3° 30' 36" E Dactylorhiza alpestris (Orchis alpestre) Horrifié par le projet de télésièges(heureusement abandonné) Hameau du MONAL (Savoie - Auvergne-Rhône-Alpes - France) 45° 53' 35" N, 6° 54' 47" E S'enfuir d'ici,impressionné par l'architecture (in)hospitalière.

http://priseauvent.canalblog.com

Art conceptuel en Bourgogne à CHAGNY - Laurence WEINER :  

CHAGNY : un phare à mots - En balade, né au vent

Quittons le métal rouillé muet pour aborder aujourd'hui une oeuvre bavarde faite de mots au bord de l'eau. Mais avant de rejoindre CHAGNY, je vous propose un petit détour rendu possible par la diffusion magique et instantanée des informations.

http://f6mig.canalblog.com